Revenir à REPORTAGES

Le YCPL teste le char à voile

Le 25 mai à 9h.30, il pleuvait et le vent soufflait fort lorsque certains membres courageux du YCPL au nombre de 15 se retrouvèrent au Centre nautique, local de l’association de chars à voile à la Franqui, plage des Coussoules.

Après une courte allocution de chaque président des clubs respectifs le CVCL et l’YCPL, se félicitant de la bonne entente et exprimant le souhait d’une coopération encore plus étroite entre les 2 clubs, il fallut gréer et transporter les chars jusqu’au lieu où se déroule l’activité : l’immense étendue de sable mouillé parsemée de plaques herbeuses.

C’est là que Christian, président du CVCL et de l’activité char à voile, indique la manière de se tenir dans le char, légère coque en plastique où il faut se coucher la tête dans le vide, de tenir l’écoute, d’installer ses pieds sur une barre chargée d’orienter le char.

Tentatives de chacun qui, après avoir ajusté les réglages, aboutissent de temps en temps à des départs non maitrisés. La pluie a cessé mais la tramontane ne relâche pas et il ne fait pas chaud.

Pause apéritif apporté par le club et grillades offertes par nos hôtes. Ces agapes se déroulent en compagnie de jeunes se préparant au championnat de France juniors qui doit se dérouler à Brest.

Enfin, les casques ajustés, il est temps de se lancer. Chacun règle son char à la longueur de ses jambes et c’est parti…vite, très vite ! Gréés de voiles choisies de petite taille à cause du vent fort, certains dirigent facilement leur engin et commencent à tourner. D’autres ne réussissent pas à orienter leur char et foncent dans les herbes, cahotant entre les mottes de sable. Souvent, à l’arrêt, il est difficile voire impossible de repartir, sauf à descendre du char et à le réorienter.

Christian propose alors une formation graduée.

Il installe d’abord un parcours banane entre 2 bouées afin d’apprendre à maitriser  les tournants. Puis, afin de contrôler la vitesse, il demande à René pilotant un char de couleur différente de prendre la tête, les autres devant suivre sans le dépasser.

Enfin, il met en place un parcours avec 3 bouées en slalom. Les chars déjà bien expérimentés se lancent alors dans une véritable compétition, bon sang de régatier ne saurait mentir. Le vent souffle de plus en plus fort jusque 40 nds paraît-il.

Entretemps, Clarisse, qui avait perdu son téléphone lors d’un cahot intempestif et mis presqu’une heure à le retrouver en arpentant la plage, a la très mauvaise idée de remonter sur son char alors qu’elle n’avait suivi aucune initiation. Il arriva ce que Guy craignait, elle fit deux virages à une vitesse excessive pour ses capacités et se renversa lourdement sur le sable dur comme du béton au troisième, se cassant méchamment l’aile iliaque. Ce stupide accident interrompit malheureusement trop tôt cet après midi  de découverte d’un sport très ludique.

Après avoir fait encore un ou deux tours, il fallut désarmer et rapporter les chars dans leur local.

Il est certain que cette approche a vraiment emballé les participants et que plusieurs d’entre eux souhaiteront renouveler cette expérience. Merci à Christian et aux membres du CVCL d’avoir organisé et consacré leur temps à cette journée.

La chroniqueuse alitée

Clarisse

Lien Permanent pour cet article : https://www.ycpl.fr/wp/recits-croisieres/charavoile/